Villes invitées

Guadalajara, Mexique

Deuxième plus grande métropole du Mexique, la Ville de Guadalajara tient à poursuivre un développement urbain durable et s’inscrit comme une ville pionnière des transitions en Amérique Centrale. La Ville a ainsi mis en œuvre de nombreux processus de participation citoyenne et a développé une approche innovante en matière d’espace public dans une ville-monde. Guadalajara et Grenoble sont d’ailleurs engagées depuis quelques mois sur un projet de diagnostic croisé sur la nature en ville comme source de cohésion sociale.

Brasilia, Brésil

Depuis plusieurs décennies, la capitale brésilienne, Brasilia, a subi une forte urbanisation et a dû enclencher des transitions, notamment environnementales. Marcos Woortmann, Maire d’un arrondissement de Brasilia de 60.000 habitants, viendra présenter ses actions participatives d’envergure en faveur de l’environnement et de l’alimentation pour tous et avec tous.

Sfax, Tunisie

La Ville de Sfax travaille à rendre son territoire plus durable depuis plusieurs années et sur des domaines divers, de la gestion des déchets à la question énergétique, en passant par le renforcement de l’agriculture urbaine. En 2015, Sfax a fait partie des premières villes tunisiennes à mettre en œuvre un budget participatif pour que ses citoyens puissent décider des investissements publics. Le Maire de Sfax, Mounir Elloumi, sera présent à la Biennale pour nous parler de participation citoyenne. Plusieurs experts sfaxiens interviendront également sur le sujet de l’agriculture urbaine.

Essen, Allemagne

Elue Capitale Verte de l’Europe en 2017, Essen est une ville allemande qui a réussi sa transition d’une ville dont l’économie était tournée vers le charbon et l’acier à une ville au développement urbain respectueux de l’environnement. Essen travaille particulièrement sur des projets liées aux énergies renouvelables, aux mobilités douces et à la rénovation de l’espace urbain. L’agence Capitale Verte d’Essen sera présente à la Biennale pour nous parler de leurs innovations en termes de mobilités.

Montevideo, Uruguay

L’Uruguay est un pays précurseur en termes d’égalité des droits. L’adoption pour les couples homosexuels avait été autorisée en 2009 et le mariage en 2014. Récemment, en octobre 2018, le pays a également voté une loi historique qui accorde des nouveaux droits aux personnes transsexuelles en leur assurant un accès à l’éducation, à la culture et à la santé. Mariana Mota, Présidente de l’Institut National des Droits Humains d’Uruguay, sera présente lors d’une table-ronde sur le thème des nouveaux droits.

Barcelone, Espagne

La Ville de Barcelone est engagée sur tous les sujets de la transition. Ces dernières années, Barcelone a particulièrement travaillé sur la participation citoyenne, qui est devenue transversale à tous les projets portés par la Ville. Par exemple, la Ville a mis en place une plateforme d’envergure nommée « Ville des réfugiés » (‘Ciutat Refugi’), qui permet de mettre en relations les citoyens et les migrants qui sont à Barcelone.

Montréal, Canada

La Ville de Montréal peut être considérée comme un modèle de la transition, tant ses initiatives sont nombreuses en la matière. Pour ne citer qu’un sujet, la Ville de Montréal est particulièrement en avance sur le sujet de l’agriculture urbaine : 42% des montréalais pratiquent l’agriculture urbaine. Eric Duchemin, chercheur et président du laboratoire agriculture urbaine de Montréal, sera présent à Grenoble pour nous parler des projets mis en œuvre en matière d’agriculture urbaine.